Accueil Blog / Trucs et astuces / Vous forcer à dormir est inutile !
forcing to sleep; se forcer à dormir

Vous forcer à dormir est inutile !

Quand ce n’est pas l’heure, ou quand ce n’est plus l’heure, pas la peine d’essayer de vous forcer à dormir. Est-ce que vous tournez et vous retournez ? Vous êtes incapable de trouver une position confortable pour dormir? Est-ce que votre cerveau se sent éveillé ? Même lorsque votre corps se sent fatigué?

Nous possédons tous une horloge interne qui est programmée pour dormir à deux moments particuliers : la nuit et en milieu d’après-midi. Peretz Lavie, un chercheur israélien, a appelé cela les «portes du sommeil». Celles-ci sont ouvertes vers 13 ou 14 heures mais surtout dans la soirée vers 22h ou 23h pour la majorité d’entre nous. Les symptômes (ou signes) de l’ouverture des portes sont les bâillements, les yeux qui piquent, des raideurs dans la nuque et l’apparition de somnolence.

Lors de l’ouverture de ces portes du sommeil, on peut lutter pour rester éveillé mais cela demande un effort pour passer le cap. C’est un moment privilégié pour rentrer dans le sommeil d’où ce nom de porte du sommeil.

Si vous n’avez pas pu saisir cette porte d’entrée pour vous coucher et vous endormir rapidement, il est probable que votre endormissement soit retardé jusqu’à l’ouverture suivante environ 60 à 90 min plus tard.

La pire chose que vous pouvez faire à ce stade sera de rester au lit, et d’essayer de forcer votre cerveau à vous endormir. Au lieu de cela, faites plutôt un travail de formation à votre cerveau pour qu’il se rende compte que c’est l’heure du sommeil ou non. J’explique:

Comme les portes de sommeil sont relativement stables d’un jour à l’autre, n’hésitez pas à regarder l’heure tous les soirs pour savoir à quelle heure vous allez prendre votre petit « coup de pompe ».  A ce moment là vous devriez savoir à quelle heure pour pourrez vous coucher et vous endormir vite.
Dans tous les cas, si après 15-20 minutes dans votre lit (approximativement, et sans faire de vérification) vous vous sentez agité, vous devriez vous relever et faire une activité de très faible intensité, comme de la lecture ou toute autre activité de détente (solutions intimes comprises qui favorisent la somnolence) et attendre tranquillement l’ouverture de votre prochaine « porte du sommeil ». Pas de télévision ou d’écran, ce qui risquerait d’aggraver les choses.

N’oubliez pas, vos portes de sommeil ne s’ouvrent pas forcément en même temps que celles de votre partenaire. Donc inutile de vous culpabiliser si il (elle) dort déjà et que vous non (ou l’inverse).

Découvrez d’autres trucs et astuces pour améliorer votre sommeil

Le 10 juin 2016, par  dans
1

Un commentaire

    Segura
    Le 20 juillet 2016 à 04h10

    Merci beaucoup très intéressant ! Je conseil

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Champs obligatoires

Ce blog est le vôtre !
Articles populaires
bon sommeil, good sleep
Le 2 juin 2016, par
appareils électroniques, electronic devices
Le 4 juin 2016, par
forcing to sleep; se forcer à dormir
Le 10 juin 2016, par